entete1.jpg



Présentation

 

Le LATMOS : Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales est une unité mixte de recherche (UMR 8190) relevant

  • du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)
  • de l'Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ)
  • de l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC) à Paris.

Il a été créé en janvier 2009, suite au regroupement du Service d’Aéronomie (SA) et d’une partie du CETP.

Le LATMOS fait partie de l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) regroupant 9 laboratoires dont les thématiques de recherche concernent l’environnement global domaine qui s'étend de la surface au Soleil sur Terre et les autres planètes du systéme solaire.

Enfin, il est rattaché à l'Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (OVSQ) et à l'Observatoire de Paris 6 (Ecce-Terra)

C'est un laboratoire basé sur 2 sites (Guyancourt, Paris) regroupant environ 150 permanents, (chercheurs, enseignants-chercheurs ingénieurs, techniciens et administratifs) et plus de 230 personnes au total.

Les principaux thèmes de recherche

  • les processus physiques et chimiques dans l'atmosphère Terrestre (depuis la basse atmosphère, jusqu'à la stratosphère et la mésosphère) et les échanges entre l'atmosphère et la surface terrestre (océan/continents);
  • l'étude des planètes et petits corps du système solaire (atmosphères, surfaces, sub-surfaces);
  • la physique de l'héliosphère, de l'exosphère des planètes, et des plasmas du système solaire.

Quelques points forts du LATMOS

Le LATMOS est un laboratoire présentant une forte composante instrumentale qui développe:

  • une activité importante de conception et réalisation d'instruments innovants mis en oeuvre depuis des stations au sol, depuis des avions ou ballons ou depuis des satellites; les principales techniques qui font la spécialité du LATMOS sont relatives aux:
    • instruments optiques (spectromètres optiques, lidars) pour l'étude de la composition des atmosphères (gaz, aérosols) terrestres et planétaires, la caractérisation de la structure thermique et de la dynamique de la haute atmosphère terrestre, l'étude des propriétés du soleil (diamètre, irradiance),
    • instruments hyperfréquence (radars, radiomètres), pour l'étude des systèmes météorologiques précipitants, des nuages, de la dynamique atmosphérique et des caractéristiques de surface (océan/continent) et de subsurface (stratifications et composition des couches profondes de la planète Mars),
    • à la chromatographie en phase gazeuse, pour l'étude de la composition chimique de l'atmosphère et du sol des planètes telluriques à la spectrométrie de masse à temps de vol pour la mesure de la composition moléculaire des atmosphères neutres planétaires,
    • à la spectrométrie de masse à ionisation chimique pour l'étude des polluants atmosphériques
    • à la mesure de champs électriques dans l'atmosphère terrestre ou des planètes;
  • une activité et expertise reconnues dans le domaine de l'analyse d'observations de la Terre, des planètes et de l'héliosphère depuis l'espace (implication dans des missions spatiales telles au ENVISAT/GOMOS, ENVISAT/SAR, METOP/IASI, TRMM, CLOUDSAT/CALIPSO, MEGHA-TROPIQUES, SMOS, CFOSAT, SOLSPEC, SPICAM, SPICAV, PICARD, SOHO, ...);
  • une activité fondée sur les réseaux ou systèmes d'observations au sol (réseaux internationaux de mesures, notamment réseau NDACC de surveillance de la composition atmosphérique de la haute atmosphère, projet européen GEOMON);
  • une participation active aux campagnes internationales de terrain (AMMA, SCOUT-O3, POLARCAT, ...) par la mise en oeuvre d'instrumentation au sol et aéroportée;
  • des études en chambre de simulation des atmosphères planétaires (PAMPRE).

En outre, des compétences et recherches en modélisation et simulation numériquessont développées en appui à ces recherches expérimentales:

  • modélisation numérique de la physique et chimie de l'atmosphère, utilisée comme outil intégrateur indispensable à l'analyse des observations, à l'étude des processus observés, et à l'étude des relations climat/composition chimique de l'atmosphère;
  • modélisation physique et numérique des interactions entre ondes électromagnétiques et milieu naturel;
  • modélisation statistique du milieu naturel;
  • simulation numérique des processus physiques dans les plasmas du système solaire.
FaLang translation system by Faboba