Traduction auto.

frendeitrues

Informatique Scientifique & Instrumentale

- Présentation -


 

Le département Informatique Projets (INFOPROJ) du LATMOS, regroupe une trentaine d’ingénieurs (permanents et non-permanents) spécialisés dans les domaines de l’informatique instrumentale et de l’informatique scientifique. La majorité est répartie dans une organisation « par projet » scientifique.

Les travaux de recherche menés par le laboratoire impliquent la prise en charge technique de divers projets de développement de logiciels embarqués, d’outils logiciels nécessaires aux activités d’AIT/AIV des instruments développés au LATMOS, d’applications logicielles variées pour l’exploitation des expériences et de leurs données, de codes numériques, ainsi qu’une expertise sur les méthodes mathématiques et statistiques et sur le calcul scientifique intensif afin de concevoir ou d’optimiser des algorithmes de traitement de données d’observation (satellitaires et in-situ) et d’assimilation de ces données dans des modèles.

La mission du départements INFOPROJ est d’apporter le soutien nécessaire aux équipes de recherche du LATMOS spécialisées dans l’étude des processus physico-chimiques fondamentaux régissant les atmosphères terrestre et planétaires et leurs interfaces avec la surface, l’océan, et le milieu interplanétaire.

Les activités du département INFOPROJ se déploient donc autour de 3 axes :

  • Informatique instrumentale, pour tout ce qui est développement des logiciels embarqués, de contrôle temps-­réel, ou d’outils logiciels de tests et validation pour l’instrumentation, en relation étroite avec les 2 autres départements techniques de l’unité : Electronique et Instrumentation (Mécanique/Thermique/Optique).
    logiciel embarque
  • Informatique scientifique, pour accompagner les activités des départements scientifiques en les aidant à formaliser un problème scientifique, pour sa modélisation, sa représentation et son traitement ou en assurant la conduite et la réalisation des solutions informatiques répondant à leurs besoins, par la conception, le développement ou l’adaptation des méthodes d’analyse ou de codes existants : calcul numérique, statistique, traitement du signal, traitement d’images, modélisation, optimisation des codes de simulation lourds, adaptation aux technologies informatiques (parallélisation, migration vers d’autres langages informatiques, web, gestion de configuration, bases de données...); développement, déploiement et maintenance d’applications scientifiques et de chaînes de traitement de données (de la spécification à l’intégration) pour le traitement automatique de grands volumes de données.
       braincalipso
  • Informatique « opérationnelle », pour réaliser les tâches dites de « production opérationnelle » : conception des plans d’observation des diverses expériences scientifiques auxquelles participe le laboratoire (instruments au sol ou missions spatiales), récupération des données, exécution des chaînes de traitement des données et validation en temps différé des mesures des expériences, organisation des données et suivi de leur exploitation jusqu’à leur visualisation, archivage et mise à disposition des données vers nos partenaires français ou internationaux (autres laboratoires ou agences spatiales), soit par des sites webs dédiés hébergés dans l’unité, soit par l’intermédiaire de centres d’archivage gérés par les agences spatiales (CNES, ESA, NASA, ...) ou d’observatoires virtuels (VOSCAT par exemple).
analyse quasi reel operations

 

Le département INFOPROJ est ainsi impliqué dans trois des filières technologiques du laboratoire (Informatique instrumentale, Modélisation, Acquisition et gestion des données).

Le département INFOPROJ réunit l’ensemble des fonctions d’ingénieurs informaticiens (chefs de projet, analystes, développeurs) nécessaires à la bonne conduite de projets informatiques complexes et de grande envergure pouvant être distribués internationalement. Certains ingénieurs sont amenés à assurer des tâches managériales, avec parfois la gestion d’une équipe, et/ou d’interfaces multiples (partenariat avec des intervenants externes, académiques ou industriels (CNRS, IFREMER, CNES, ACRI, ESA, NASA, sous-traitants industriels). Ces partenaires disposent d’expertises complémentaires aux nôtres, contribuant à faire évoluer nos expertises métiers notamment dans le domaine de la maitrise du produit (méthodologies, normes qualité).

Le savoir-faire dans la conduite de projets soumis à de fortes exigences (planning/coût/qualité) et le positionnement multi-métiers (physique et/ou chimie, électronique, radio, télécommunication...+informatique) de la majorité des ingénieurs du département INFOPROJ assurent une parfaite compréhension des enjeux des projets scientifiques et des conditions optimales pour la bonne réalisation des projets informatiques associés.

Le savoir-faire du département INFOPROJ est également mis à contribution en prenant part à l’élaboration de documentations techniques associées aux codes développés et/ou à la rédaction de publications scientifiques. Les ingénieurs assurent également le lien avec les utilisateurs scientifiques des produits et des codes au niveau national
et au niveau international et d’une manière plus générale à la diffusion et à la valorisation des travaux de recherche des équipes scientifiques du LATMOS.

 

 

Autres activités ou tendances d’évolution

  • Assurer une veille technologique sur l’évolution des architectures matérielles, des systèmes d’exploitation et des technologies émergentes en calcul intensif, calcul distribué et de cloud computing, en virtualisation et sur les problématiques de traitement de grands volumes de données ou de méga-données (Big Data).
  • Assurer une veille scientifique sur l’évolution des concepts, des outils et des méthodes d’analyse ou méthodes numériques : l’évolution des outils et des ressources du calcul autorise des modélisations de plus en plus complexes.
  • S’impliquer dans des réseaux métiers qui tiennent compte des débats les plus récents au croisement du domaine informatique et des disciplines à son contact : gestion des versions, automatisation de production et de déploiement, pérennisation et reproduction des données et des programmes ...
  • Accompagner les chercheurs dans la construction d'un plan de gestion des données, en comprendre les enjeux et attendus et en définir les finalités dans le cadre du contexte réglementaire H2020 et international.
  • Assurer l'évolution et le renouvellement des langages de programmation (portage de codes existants dans d’autres langages) et outils de production du monde du logiciel libre.