frendeitrues

audrey chatain

Audrey Chatain lauréate du prix de thèse de la Société Européenne de Physique 2021

Audrey Chatain a obtenu le prix de thèse 2021 de la division plasma de la Société Européenne de Physique (EPS), pour ces travaux de thèse réalisés au LATMOS (supervisée par Nathalie Carrasco) et au LPP (supervisée par Olivier Guaitella).

http://plasma.ciemat.es/eps/

Ce prix récompense chaque année jusqu’à quatre jeunes scientifiques des 38 pays Européens associés à l’EPS, en reconnaissance de résultats de recherche exceptionnels obtenus lors de leur thèse, dans le large domaine de la physique des plasmas. Les lauréats donneront une présentation orale de leur travail à la 47e Conférence de la Société Européenne de Physique sur la Physique des Plasmas.

https://epsplasma2020.eu/

Lors de sa thèse, l’objectif d’Audrey a été de comprendre l’interaction entre les aérosols organiques et le plasma présents dans l’ionosphère de Titan, la plus grande lune de Saturne. Pour cela, elle a mis au point une nouvelle expérience permettant d’exposer des analogues d’aérosols de Titan (des tholins) à un plasma simulant la haute atmosphère de Titan : THETIS (THolins Evolution in Titan’s Ionosphere Simulation). Elle a mis en évidence des évolutions morphologiques et chimiques des grains au contact du plasma. Audrey a également analysé les données de la sonde de Langmuir de la mission Cassini, prises in situ dans l’ionosphère de Titan, et a montré l’existence de plusieurs populations d’électrons, dont une qui possiblement émise par les aérosols.