frendeitrues

En 2018, le laboratoire a encore été très actif et a obtenu de nombreux résultats scientifiques originaux, a signé des nouveaux partenariats avec des laboratoires et des entreprises, a organisé et accueilli des conférences, tout en surmontant de nombreuses difficultés.

Au coeur de toutes ces avancées, je salue la poursuite de l’analyse des observations spatiales comme celles du rover Curiosity, de la qualité de l’air à partir du sol et de l’espace, des investigations en régions polaires, et des  campagnes mettant en œuvre les observations de télédétection active au sol, en avion, en ballon ou sur bouée.

De nombreux projets ont passé des étapes importantes.

Notamment, concernant les observations spatiales, la fin de l’année 2018 a vu la succession de nombreux aboutissements comme :
- La mise en orbite du lidar vent de l’ESA, Aeolus, méthode basée sur un brevet du laboratoire et démontrée il y a 30 ans depuis le sol en France,
- L’envoi vers Mercure de la mission BepiColombo portant le spectromètre Phebus développé par le laboratoire et testé dans la Plateforme d’Intégration et de Tests (PIT),
- La mise en orbite de la mission CFOSAT, la mission Franco-Chinoise portant un radar basé sur une idée portée par le laboratoire pour la mesure de la hauteur des vagues et du vent à la surface.
- La mise en orbite de la plateforme METOP-C portant IASI, le troisième instrument utilisé par le laboratoire pour fournir de manière semi-opérationnelle des données sur la composition de l’atmosphère notamment à Eumetsat.
- Enfin, la livraison du Radar Wisdom à l’ESA pour être intégré sur le Rover Martien dans le cadre de la mission ExoMars.

Je suis toujours impressionné par la qualité de la recherche au LATMOS, le professionnalisme des équipes techniques et l’implication des équipes support. Merci à tous d’avoir contribué à ces succès qui participent à la notoriété internationale du laboratoire.

2019 nous réserve encore de nombreux challenges. Le nombre d’instruments, de missions spatiales à venir impliquant le laboratoire, de campagnes de terrain et d’outils numériques en développement est élevé. Notre prospective n’est pas finie mais a, d’ores et déjà mis en évidence quantité de nouveaux développements innovants autour desquels les collègues du laboratoire pourront continuer à fédérer leurs efforts.

2019 marque les 10 ans du laboratoire ce qui nous donnera l’occasion de partager la fierté que vous avez unanimement manifestée concernant l’héritage des décennies de recherche que nos ainés, des 2 laboratoires qui ont créé le LATMOS, nous ont légué.

Je vous souhaite à tous une excellente année 2019 qui s’annonce très excitante.

Philippe Keckhut

2019 01 Carte voeux couverture light