Traduction auto.

frendeitrues

Evènements

La mesure précise du spectre solaire hors atmosphère et de sa variabilité constituent une entrée fondamentale pour la physique solaire (modélisation du Soleil), la photochimie atmosphérique terrestre et le climat de la Terre (modélisation du climat terrestre). Le rôle de la variabilité solaire sur le changement climatique reste un sujet d’intérêt scientifique et sociétal fort. Une équipe scientifique internationale a déterminé avec précision un nouveau spectre solaire de référence à partir des mesures réalisées par l’instrument SOLAR/SOLSPEC à bord de la station spatiale internationale. Cette étude a été publiée dans le journal Astronomy and Astrophysics en novembre 2017.

Le Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS, ex. Service d’Aéronomie du CNRS) travaille sur l’éclairement solaire spectral et sa variabilité depuis les années 1970. Le LATMOS a acquis une notoriété internationale indéniable, notamment avec le spectre solaire de référence ATLAS-3. L’étude publiée récemment (M. Meftah, L. Damé, D. Bolsée et al., 2017) a permis d’aller plus loin et d’élaborer un nouveau spectre solaire de référence couvrant les domaines de longueurs d’onde allant de l’ultraviolet lointain (165 nm) à l’infrarouge (3000 nm). Le nouveau spectre solaire de référence (SOLAR-ISS) a été obtenu à partir des mesures réalisées par l’instrument « SOLar SPECtrometer » (SOLSPEC) de la charge utile SOLAR à bord de la station spatiale internationale (Figure 1). SOLAR/SOLSPEC est le fruit d’une longue collaboration entre le LATMOS et l’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB). Ce type d’instrument avait déjà permis la mesure du spectre solaire lors de plusieurs missions spatiales (ESA et NASA).

 

2017 11 solspec

SOLAR-ISS, un nouveau spectre solaire de référence avec des incertitudes faibles et connues sur toute une gamme de longueur d’ondes. SOLAR-ISS est caractéristique d’un minimum d’activité solaire (avril 2008).

Crédits : CNRS.

Sources :

SOLAR-ISS: A new reference spectrum based on SOLAR/SOLSPEC observations, M. Meftah, L. Damé, D. Bolsée, A. Hauchecorne, N. Pereira, D. Sluse, G. Cessateur, A. Irbah, J. Bureau, M. Weber, K. Bramstedt, T. Hilbig, A. Sarkissian, R. Thiéblemont, M. Marchand, F. Lefèvre, S. Bekki, Astronomy and Astrophysics, November 2017.
DOI: https://doi.org/10.1051/0004-6361/201731316

Lien vers l’actualité CNRS : http://www.insu.cnrs.fr/node/7699

 

The precise measurement of the solar spectrum outside the atmosphere and its variability are fundamental inputs for solar physics (Sun modeling), terrestrial atmospheric photochemistry and the Earth's climate (climate's modeling). The role of solar variability on climate change remains a topic of strong scientific and societal interest. An international scientific team has accurately determined a new solar reference spectrum from measurements made by the SOLAR/SOLSPEC instrument onboard the International Space Station. This study was published in the journal Astronomy and Astrophysics in November 2017.

The "Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales" (LATMOS, formerly known as the "Service d'Aéronomie du CNRS") has been working on solar spectral irradiance and its variability since the 1970s. LATMOS has acquired an undeniable international reputation, notably with the solar reference spectrum ATLAS-3 15 years ago. The recently published study (M. Meftah, L. Damé, D. Bolsée et al., 2017) allowed to go further and to develop a new reference solar spectrum covering a large wavelength range from far ultraviolet (165 nm) to infrared (3000 nm). The new Solar Reference Spectrum (SOLAR-ISS) was obtained from the measurements made by the SOLAR SPECtrometer (SOLSPEC) instrument of the SOLAR payload onboard the International Space Station (Figure 1). SOLAR/SOLSPEC is the result of a long collaboration between LATMOS and the Royal Belgian Institute for Space Aeronomy that already made possible to measure the solar spectrum from several space missions (ESA and NASA).