Print

Travailler au LATMOS

 

Pour travailler au LATMOS, il est possible de postuler à des postes de fonctionnaires.

Concernant les fonctions support (administration, logistique ou informatique réseau) ou les fonctions d’ingénierie projet, les possibilités dépendent de l’ouverture de postes par les tutelles du laboratoires (CNRS en section 17, 19 et 52, UVSQ, Sorbonne Université).

Concernant les chercheurs, il faut avoir soutenu une thèse (3 ans) et candidater aux concours du CNRS.

Concernant les enseignants-chercheurs, il est également nécessaire que les UFR ou OSU dont dépend le laboratoire, ouvrent un poste avec une double mission recherche et enseignement. Il est également possible de postuler aux corps de la CNAP avec une mission d’observations dans le domaine atmosphérique ou astronomie.

Dans le cadre des projets, il est possible de financer des contrats à durée déterminée aussi bien pour des fonctions recherche que des fonctions autour des expertises technologiques. Ces expériences de quelques années sont très formatrices aussi bien pour développer une expertise scientifique une expérience métier dans le domaine instrumentale ou informatique (traitement de données). Dans ce cas, ce sont les équipes du laboratoire qui assurent la sélection des candidats. Il existe également des programmes de financement de Postdoc. Ce sont des programmes sélectifs dans lesquels la qualité académique du candidat est évaluée

 

Il est possible de préparer une thèse de doctorat (3 ans) dans les domaines scientifiques couverts par le LATMOS, aussi bien sur des aspects thématiques sur des aspects techniques. Le financements peut être très divers. Le financement peut être accordé par l’une des écoles doctorales (Université) dont dépendent les chercheurs du laboratoire (ED127, ED129, ED SMEMAG). Cette sélection se fait entre les mois de Mai à Juillet mais les contacts avec le laboratoire doivent être établit bien avant. Il peut également venir d’une université étrangère, d’un programme d’échange, d’organismes comme le CNES, ou d’écoles (Ecole Météo, Ecole Normale,…). Dans ce cas-là, il faut s’y prendre très en avance. Il peut également venir du financement de projets accordés au laboratoire s’étendant sur une durée d’au moins 3 ans dans le cadre notamment de l’ANR, de l’Europe, des labex, ou DIM (de la région). Enfin pour les thèses de nature plus technologique, une bourse CIFRE peut être financée par un industriel souhaitant mener en collaboration avec le laboratoire, une recherche amont.

 

- Emploi et thèse

 

Enfin le laboratoire accueille de nombreux stagiaires notamment en Master ou école d’ingénieur. Dans ce cas il faut contacter individuellement les chercheurs ou ingénieurs en fonction de leur domaine d’expertise. Il est possible de proposer des sujets mais il est préférable de s’inspirer des sujets proposés chaque année et de ne pas hésiter à discuter son contour exact.

 

- Stages

 

Il est également possible de préparer des formations en alternance, mais les candidats sont invités à contacter le laboratoire en avance pour éventuellement trouver les financements nécessaires.