avion.jpg



Bienvenue sur le site de l'équipe SPACE

 

Le département SPACE (Statistique Processus Aérosols Cycle de l'Eau) s'intéresse tout d'abord aux phénomènes météorologiques à mésoéchelle des latitudes hautes, moyennes et tropicales, mais aussi à leur effet sur les circulations de plus grande échelle.

dust_front

Ces travaux de recherche ont pour objectifs l'étude des processus physiques et leur prise en compte dans les modèles météorologiques ou climatiques. Ils portent sur deux grands types de phénomènes : ceux qui posent des problèmes de prévision (e.g. cycle de vie de la convection, précipitation), qualifiés d'extrêmes du fait de leur conséquences économiques et humaines, et ceux qui jouent un rôle essentiel dans le contrôle du climat (e.g. impact radiatif des enclumes stratiforme des systèmes convectifs ou encore des aérosols désertiques ou issus de feux de biomasse).

Ces travaux s'appuient sur des campagnes d'observations nationales ou internationales, dans le cadre desquelles  le département se distingue par un engagement important dans la définition des stratégies expérimentales et la mise en œuvre d'instruments de télédétection développés au laboratoire (e.g. FASTEX en 1997, MAP en 1999, IHOP en 2002, AMMA en 2006, et COPS en 2007). Le département SPACE est également fortement impliqué dans la préparation du « Chantier Méditerranée » et particulièrement ses composantes HyMEx et ChArMEx, ainsi que dans la définition des futures campagnes de validation de la mission Megha-Tropiques.

atr42_integr_lng1

L'observation des phénomènes météorologiques par télédétection active et passive sol, aéroporté ou spatial est la spécialité du département. Le département s'intéresse également à l'étude de la  propagation et de l'interaction des ondes électromagnétiques dans l'atmosphère (e.g. domaines visible et millimétrique, hyperfréquences).

L'exploitation scientifique de ces campagnes s'effectue grâce à des techniques d'inversion d'observations ou d'assimilation dans des modèles numériques développées dans le département, de la modélisation statistique du milieu  naturel à des échelles variées, ou encore de la modélisation méso-échelle à haute résolution (Meso-NH, WRF).

Le département SPACE développe des instruments de télédétection active et passive (en collaboration avec le CNES et la DT/INSU) en collaboration avec les équipes technique et informatique du LATMOS, parmi lesquels

  • Les radars sol RONSARD (Doppler polarimétrique), BASTA (Doppler) et HYDRIX (Doppler polarimétrique),
  • Les radars aéroportés ELDORA/ASTRAIA (embarqué à bord du Orion P-3 du Naval Research Laboratory et RASTA (radar de RALI qui devrait devenir national dans un proche avenir, embarqué à bord des avions de SAFIRE, Rali),
  • Le lidar sol dit « Mini-lidar » développé conjointement avec CIMEL,
  • Les lidars aéroportés LEANDRE 2 (vapeur d'eau troposphérique) et LEANDRE nouvelle génération (haute résolution spectrale), tous deux instruments nationaux, embarqué sur les avions de SAFIRE,
  • Les radiomètres DRAKKAR et RESCOM ainsi que des moyens de mesures in situ (spectropluviomètres).

Enfin, de par son expertise en télédétection active, le département est également impliqué dans la démonstration, la préparation, la CAL/VAL et l'exploitation scientifique de missions spatiales portant sur les différentes composantes du cycle de l'eau en cours (TRMM, CALIPSO, CLOUDSAT) et IASI et à venir (Megha-Tropique, ADM-Aeolus, Earth-Care).


FASTEX : Fronts and Atlantic Storm-Trac EXperiment http://www.cnrm.meteo.fr/dbfastex/

MAP : Mesoscale Alpine Programme (http://www.map.meteoswiss.ch/map-doc/)

IHOP : International H2O Project (http://www.eol.ucar.edu/dir_off/projects/2002/IHOP.html)

AMMA : Analyse Multidisciplinaire de la Mousson Africaine (http://www.amma-international.org/rubrique.php3?id_rubrique=1)

COPS : Convectively-induced Orographic Precipitation Study  (http://www.uni-hohenheim.de/spp-iop/)

FaLang translation system by Faboba